Tower Bridge, Londres, Royaume-Uni

NEO2734

INHIBITEUR DE BRD4

Ciblage des bromodomaines pour le traitement du cancer

Indication

Traitement de plusieurs types de cancer, dont la leucémie et le cancer du sein

Mode d’action

Inhibiteur puissant et sélectif de BRD4 (BRomoDomain containing protein 4) pouvant être administré par voie orale

Principaux avantages

  • Sélectif pour les cibles de la famille des bromodomaines
  • Composés qui inhibent les protéines épigénétiques qui modulent la transcription des gènes associés à certains états pathologiques.

Collaborateurs



Epigenix Inc., Floride, États-Unis


Témoignage

Faits sur la maladie / Besoin médical

  • La leucémie regroupe les cancers qui se déclarent généralement dans la moelle osseuse, entraînant un nombre élevé de globules blancs anormaux. Ces derniers, qui sont immatures, sont appelés blastes ou cellules leucémiques.
  • On ignore la cause exacte de la leucémie, dont il existe quatre grandes formes – leucémie lymphoïde aiguë (LLA), leucémie myéloïde aiguë (LMA), leucémie lymphoïde chronique (LLC), leucémie myéloïde chronique (LMC) – ainsi que plusieurs autres formes moins courantes.
  • Le traitement actuel peut comprendre une association de diverses mesures : chimiothérapie, radiothérapie, traitement ciblé et greffe de moelle osseuse.
  • En 2012, la leucémie a touché 352 000 personnes dans le monde, et a causé 265 000 décès. Il s’agit du cancer le plus fréquent chez les enfants, qui représentent 75 % des cas.
  • Cependant, environ 90 % de tous les cas de leucémie sont diagnostiqués chez des adultes; la LMA et LLC touchent surtout ces derniers. L’incidence de la leucémie est plus élevée dans les pays développés.

Mode d’action de la cible

Elle offre un potentiel thérapeutique contre plusieurs formes de cancer, dont le glioblastome multiforme (GBM), le cancer du cerveau métastatique, la LMA et les cancers du sein et du poumon. Autres indications possibles : fibrose (incluant la myélofibrose, la cardiomyopathie, la rétinopathie diabétique, la fibrose rénale, la sclérodermie et la fibrose pulmonaire), fibroses cutanées (cicatrices hypertrophiées, chéloïdes) et maladies inflammatoires comme la polyarthrite rhumatoïde et l’arthrose.

Les données s’accumulent en faveur de cibler les BRD pour le traitement du cancer. Plusieurs études ont démontré leur activité anticancéreuse dans de nombreux modèles précliniques in vitro et in vivo.

L’innocuité de cette approche a été démontrée par l’administration d’un inhibiteur de la BDR4 (JQ1) pendant 3 mois à des rongeurs. Depuis 2012, GSK développe la molécule IBET-762 pour de nombreuses indications, aucune préoccupation relative à l’innocuité n’a été soulevée.

Nous avons élaboré un programme de chimie d’envergure visant le développement d’inhibiteurs sélectifs de la BRD4.

Pour plus d'information

Partenariat
© 2017 Institut NÉOMED. Tous droits réservés // Solutions Web Globalia